Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

navigation


Le caveau passe en heure d'été :
de 9h00 à 12h30

de 13h30 à 18h00 

du lundi au samedi

de 10h00 à 12h30

de 14h30 à 18h00

Dimanche et jours feriés

        

Pour venir chez nous
le plan
coordonnées GPS

43° 4' 041" N
05° 11' 814" E

Pour venir chez nous
(google map)
plan de Vernègues
Nos coordonnées VERITAS
 the organic agriculture certificate in english

 les conditions d'accès aux massifs forestiers

 

Hotels near Vernegues Roman Temple:

Recherche

25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 17:19
planteurs
 
Avant eux, il n'y a rien, qu'une terre nue où tout est possible.

 Et puis,
ils tracent des lignes droites et parallèles,
façon pour eux d'organiser l'avenir en même temps que l'espace, de l'orienter,d'éliminer une part du hasard, de rendre rectiligne une nature qui, par définition ne l'est pas,

Mais c'est aussi notre vie qu'ils orientent, car sur cette terre qui n'est désormais plus vide, sous un ciel bleu azur, c'est un peu notre trajectoire qui se tend.




Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 08:52
 

efficace n'est-il pas ?
le produit est projeté sur la face opposée  de l'appareil, récupéré dans une gouttière et réinjecté dans la cuve.
  la vigne , à cette époque de l'année  très peu avancée est plongée dans ce brouillard .
Rappellons le produit utilisé pour ceux qui n'auraient pas lu le dernier post, c'est bien du soufre mouillable qui est mis en oeuvre.
 
Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 08:35
Mais quel est cet outil étrange
qui rappellera bien des mauvais souvenirs  à certains ?
C'est un récupérateur de bouillie phytosanitaire.
Très en vogue dans les années 80/90 il permettait de récupérer les bouillies phyto lors des passages précoces, quand la "cible" est trop peu développée et qu la majorité du produit arrose plus l'opérateur et les bords du champ que la vigne qu'elle est censée toucher. Surtout qu'à l'époque c'est l'esca et/ou l'
excoriose qui étaient visés et le produit en question était un dérivé de ...l'arsenique, oui ça calme !
Bon heureusement ce produit est interdit aujourd'hui et c'est ...du soufre  mouillable qui est employé sur la photo.
Pour traiter quoi ? quelques traces d'excorioses sur grenache .
Le produit est passé, la technique est restée.
Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 16:33
Oïdium , traitement à prévoir pour les parcelles sensibles et très précoces .
Sur le poutour de l’ étang de Berre à Velaux, les premiers drapeaux ont été observés sur une parcelle de Carignan très sensibles.
Plusieurs stratégies sont possibles en début de protection selon la parcelle :
   - Cas général : attendre le stade 12 feuilles étalées pour démarrer la protection.
   - Cas des parcelles à drapeaux (type Carignan ou Chardonnay) :
           o si moins de 1 drapeau par cep : 1 traitement isolé au stade 5 à 6
               feuilles étalées puis reprise de la protection au stade 12 feuilles
               étalées,
           o si plus de 1 drapeau par cep (cas très rare) : premier traitement au
               stade 2 à 3 feuilles étalées puis renouvellement de la protection au
               stade 5-6 feuilles étalées.
   - Cas des parcelles infestées en 2006 : 1 traitement isolé au stade 5 à 6 feuilles
        étalées puis reprise de la protection au stade 12 feuilles étalées.
Pourquoi ce stade 5 à 6 feuilles étalées ? Il s’agit d’un stade moyen qui permet de positionner le traitement lorsque tous les bourgeons auront débourré, chaque bourgeon étant alors ainsi traité.
(...)
Seul l’emploi de soufre est autorisé en Agriculture Biologique.

Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 16:17
Qu'en fait-on des avertissements ?
Et bien ce sont pour nous des outils d'aide à la prise de décision.
Ces tableaux complètents nos observations sur le terrain et nous permettent de déclencher ou pas une intervention , la suite :

Gel de printemps et entretien des sols : (...)
Rappel - En période de sensibilité , il faut mettre en oeuvre certaines pratiques
permettant de réduire les risques de gelées au vignoble :
   - maintenir l’herbe rase dans les parcelles et leur environnement proche (tournières),
   - éviter le travail du sol et préférer un sol «rassis».
Protection contre l’excoriose (Guide 2008 P:10 et 86) : cibler les
parcelles et la période d’ intervention
La protection contre cette maladie est préventive et se base sur des observations au vignoble. Le raisonnement se fait à l’échelle de la parcelle : certains cépages sont plus sensibles que d’autres (grenache, cabernet sauvignon, marselan, merlot,
rolle...) et la distance de dissémination de la maladie est faible.
Le printemps pluvieux 2007 a pu favoriser l’extériorisation de symptômes d’ excoriose sur certaines parcelles.
La décision d’intervenir n’est justifiée que dans les parcelles où des
symptômes ont été observés lors de la taille.
Sur 35 parcelles observées : 3 parcelles présentent une fréquence de symptômes supérieures ou égales à 10 %. En 2007, sur 55 parcelles observées aucune ne dépassaient ce seuil.
Seul l’emploi de soufre est autorisé en Agriculture Biologique.
DANS TOUS LES CAS, IL EST INUTILE D’INTERVENIR APRES LE STADE E ET EN
L’ABSENCE DE PERIODE HUMIDE .

Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 15:31

Tiens Tiens voilà les avertissements agricoles qui reviennent, c'est donc le printemps !
Qu'est ce qu'ils disent ?
En peu de mot ce qu'il est nécessaire de savoir pour se faire une idée de l'évolution du millésime.
Qui le dit : Le service viticulture de la
        chambre d'agriculture, composés de techniciens de terrain, ils connaissent bien la région et, grace à leurs observations et à leurs synthèses, ils peuvent anticiper les problèmes pouvant affecter les cultures.
Leur indépendance est légendaire.
 suivez le guide :

La troisième décade de février exceptionnellement douce jusqu’ à la deuxième décade de mars a occasionné un débourrement tôt en zone très précoce et précoce, voir même sur des côteaux bien exposés en zone tardive. Il faut remonter à l’année 2002 et 2001 pour connaître un débourrement aussi précoce.
Le débourrement est en cours en zone tardive .
L’évolution des stades phénologiques a été ralentie par la troisième décade de mars particulièrement froide.
 Elle est repartie avec les températures douces de la première décade d‘avril.
Les observations du 7 Avril montrent des stades phénologiques similaires , voir avec quelques jours d’ avance par rapport à 2007 :



Zone très précoce et Zone précoce Zone tardive

Exemples

Pourtour de l’étang de Berre, Cassis, Venelles, Eguilles, St

Arles, Tarascon, Noves, St Rémy de Cannat, le Puy Ste

Provence, Eyguières, Pélissanne

le Puy Ste 

Réparade, Trets, Rousset,

Rognes, Puyloubier,

Eygalières

Stades

observés

B, C , D, E, F ( 5 -6 feuilles   étalées grappes visibles en parcelles

très précoces)

A, B, C,D, E (rare)


Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 22:21
Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 22:08

Comme une araignée un peu gauche, la boisselet attend...qu'un chauffeur veuille bien la mettre en route, ce qui ne manquera pas de se produire rapidement.
Depuis trois ans elle remplace le désherbant pour nettoyer le "cavaillon" c'est à dire l'emplacement du sol sous la vigne

Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 23:47
Dans ce cas de figure il fallait repérer la mauvaise répartition de la charge ( future récolte ) et le début de dépérissement d'une baguette.
Ici la récolte sera mal répartie et la baguette à terme va mourir.
Pour recréer une autre baguette, seul le gourmand visible sur le tronc pourra faire l'affaire.



Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 23:25
Evaluer la vigueur générale de la vigne , repérer ses forces et faiblesses : vigueur et bonne répartition des bois, les malaporteur2-copie-2.jpgdies  éventuelles, et surtout le comportement de la vigne par rapport à ses voisines.

Sur la photo, les porteurs sont bien répartis sur le fil de tête.
Repost 0
Published by pphilippe - dans Dans nos vignes
commenter cet article

Articles Récents