Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

navigation


Le caveau passe en heure d'été :
de 9h00 à 12h30

de 13h30 à 18h00 

du lundi au samedi

de 10h00 à 12h30

de 14h30 à 18h00

Dimanche et jours feriés

        

Pour venir chez nous
le plan
coordonnées GPS

43° 4' 041" N
05° 11' 814" E

Pour venir chez nous
(google map)
plan de Vernègues
Nos coordonnées VERITAS
 the organic agriculture certificate in english

 les conditions d'accès aux massifs forestiers

 

Hotels near Vernegues Roman Temple:

Recherche

19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 22:21

 

        Leurs chemins se sont croisés à Château-Bas.

Ils ont vendangé plus souvent sous la pluie, et le brouillard

que sous la lumière douce du soleil d'automne.

Nous avons passé de beaux moments en leur compagnie,

qu'ils soient particulièrement remerciés ...

vendange 2014
vendange 2014
vendange 2014
vendange 2014



vendange2014

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 23:56

DSCN1669_web2.jpg 

 

 

  De la neige sur des vignes encore en feuille , c'est le spectacle inattendu  de cette journée du 27 novembre. Quelques vins fermentent encore, dans deux semaines c'est la fin de l'année ... Voila pour alimenter les discussions météorologiques.
     Pour le reste, de ce qui nous occupe à Château-Bas, l'élevage nous tient en éveil, car ces vins voyez vous, il faudra tout de même les élever, même un tout petit peu, sur quelques lies pour les arrondir ! Car il sera vif ce millésime, chez nous et ailleurs, il faut le savoir.
Il faudra quelques mois pour tirer le bilan de cette année:
Pourquoi les grenaches ont tant "coulés"  ? Pourquoi, malgré une pluviométrie exceptionnelle au printemps, les raisins n'ont pas grossis comme nous le pensions ? cette année est-elle la première d'une série, ou est-elle singulière comme le furent auparavant 2003, 1998, et d'autres ?
  Nous n'aurons les réponses qu'au fil du chemin.
Les années marginales nous renseignent sur les limites de nos modèles agricoles, elles les confortent ou les remettent en cause. En tout cas elles les questionnent.
Nous savons maintenant que nous pouvons produire en agriculture biologique, dans une année de forte pression de mildiou, sans changer fondamentalement nos pratiques. Voilà qui est plutôt rassurant, ce n'est pas le moindre des enseignements de ce millésime difficile.
   

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 18:34

chetif13.jpgUne machine à vendanger dans la colline, c'est un peu comme un tractopelle sur un plancher de danse ? Et pourtant notre petite machine se déplace avec une certaine aisance au milieu des parcelles et des bois. Tout est affaire de proportion, ce qui parait bruyant de près, l'est beaucoup moins à distance, en tout cas elle fait son travail avec obstination et rigueur.

Cinquème jour de vendange et ... c'est pas si mal. Très beaux raisins, jolis équilibres. Nous pensions que 2013 ne serait pas une année à rouge, pas si sur, les couleurs sont belles, les jus sont équilibrés, les tanins semblent mûrs, alors laissons les prévisionnistes de côté et goutons l'instant présent.

Les premiers blancs sont rentrés, restent les sauvignons pour la Cuvée du Temple en vendange manuelle, prévue mardi si la météo nous laisse faire. Premières syrah en rouge, les cabernets sont prêts, la vendange déroule, nous avons le temps devant nous pour suivre les jus, c'est pas si mal !

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 18:09

cab_vendange.jpg

     La première semaine des vendanges teste le matériel et les hommes. Après le pressoir en panne, la machine à vendanger qui crève, les inévitables pièces du grand puzzle qu'est la cave qui manquent, les organismes qui s'épuisent déjà par manque d’entraînement ( rappelez vous qu'il y a peu c'était l'été ) nous espérons secrètement que la récolte se continue sans heurt.

Nous démarrons facile, un pressoir par jour ( environ 120 hectolitres de jus ) entre presse et goutte. Il faudra peut-être accélérer la semaine prochaine, voire, si les degrés grimpent trop ou si l'état sanitaire se dégrade ( pluies annoncées dimanche )

En attendant la qualité est présente, les jus se débourbent correctement, comment dire ? RAS ? Si, les grains sont petits, le volume est celui d'une année normale. Il faudra faire avec...

 

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 05:43

J-4

 

ecim

La tension est montée de deux crans cette semaine. La cave est pimpante, renouvelée, balayée du quotidien d'une année. Les derniers tartres font la connaissance du karcher. Le matériel est révisé , nous serions presque prêt !

Mais le raisin lui, l'est-il ?

Oui presque aussi, les degrés grimpent doucement mais surement, sans doute la conséquence de ces belles journée d'un automne qui ne se dit pas encore ...

Nous attaquerons sans doute mardi si rien ne vient troubler notre préparation.

Aujourd'hui tour de vigne à quatre ... caviste responsable du vignoble et du commercial. Le moment de se pencher ensemble sur l'état du vignoble, les quantités, le réel quoi ...

Le vignoble est notre matière première, glaise d'origine de toutes nos constructions, le reste est du discours, de l'enrobage, du concept, nécessaire pour avancer, mettre en forme nos convictions, mais l'essentiel est accroché sur les vignes, fruit du travail des hommes de l'art.

En route ...


Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 16:27

Moins un (-1) degré ressenti le 26 mai ! Voilà qui n'est pas commun. 


Dans les vignes, hors les vignes, tout grelotte, les hommes, les plantes, les poètes aussi qui pleurent un "pâtre grec"

meteo20130526

Les vignes s'en sortent comme elles peuvent, manifestent des syptômes que nous ne rencontrons habituellement en avril

(jaunissement du feuillage) c'est leur façon à elle de marquer leur mauvaise humeur et de rappeller qu'elles sont filles du soleil et de la chaleur.

Difficile de savoir comment elles rattraperons, car elles vont rattrapper ... quoi? leur retard ... sur quoi ?

Sur l'idée que nous nous sommes fait  petit à petit d'une année normale ... Une année comment ?


 

 

 

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:24

     Qui parle encore des machines ? A croire que pour faire du vin, les vignes suffisent. Pourtant les machines nous accompagnent, elles rythment même notre vie tant nous sommes contraint de nous adapter à elles.

Nous les avons croisées chez un confrère, ou sur un magazine. Elles nous ont été vantées par des commerciaux confiants dans leur qualité, nous les avons espérées, nous avons souvent sué pour les financer, et elles sont arrivées chez nous si brillantes.

Nous connaissons, au fil du temps, leur caprices, leurs faiblesses, leurs cicatrices qui témoignent de tant d'années de services. Nous leur laissons au minimum un peu de notre peau, parfois un peu plus … Nous leur parlons de temps en temps (allons, qui ne le fait pas ?) y passons nos colères, justifiées ou non, les frottons un peu pour les remercier.

Et voilà que nous les abandonnons un jour, pour de bonnes raisons ? Sûrement, le temps a passé, elles sont devenues obsolètes, elles seront remplacée par de plus rutilantes, de plus jeunes, de plus performantes, plus durables ? Pas sur. Il nous faut bien alors s'en défaire comme il est couramment dit, signe aussi que les machines nous "font" un peu … Alors voilà qu'on les démonte, qu'elles finissent pour les plus chanceuses dans une autre propriété pour une deuxième vie, pour les autres dans une casse, ainsi va la vie des machines…

        Je rassemble ces quelques secondes pour les remercier des services rendus. Bien ou mal nées elles n'ont rien à se reprocher c'est l'homme qui les fabrique, c'est l'homme qui les utilise, c'est l'homme qui les entretient, et voilà que, de temps en temps, c'est l'homme qui en parle, mais si peu.

 

 

DSCN0840. web  DSCN0836 web  DSCN0837_web.jpg
 DSCN0841 web DSCN0839_web.jpg  DSCN0835 web 
Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 18:29
TourWeb2

Un millésime heureux, est t'il pour autant sans soucis ?

Heureux pour quoi ? Pour la qualité de ces raisins, en grande partie du à la sécheresse, la contrepartie est la concentration, mais aussi dans le peu de jus exprimé. Encore que, de ce côté là c'aurait pu être pire !

Les soucis ne sont pas venus cette année ni du mildiou qui s'est fait rare, ni de l'oïdium qui aurait pu s'installer dans les vignes, mais contrepartie encore, la chaleur estivale l'a retenu.  Le feuillage a été généreux dans la plupart des situations, il a bien tempéré les grosses chaleurs d'août.

Les vendanges ont donc été étalées, sans pluies ou presque, ce qui donne au final un millésime où les gammes sont bien en place, lisibles pourraient on dire.

Les rouges, s'ils restent dans la note de dégustation de cet automne, seront tendres et fruités.

Les blancs  généreux et tout de même vifs, comme si la concentration n'avait pas affecté leur acidité, les rosés seront également fruités et plutôt puissants dans la lignée des 2009.

Encore une fois tout ceci reste à découvrir, le froid, les lies, le temps contribuent à modeler les vins comme un sculpteur la pierre.

 
Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 13:25

bandeau_reprise.jpgParce que la météo s'y prétait, nous avons laissé quelques raisins profiter de la lumière d'octobre. Aujourd'hui lundi 8 , les vendangeurs sont revenus après quelques jours d'arrêt, ils coupent ce matin quelques grenache, sous l'imposante falaise de Guilène ... coiffée d'un ciel azur. 

Restent encore sur pied quelques Cabernets, Counoises, Mourvèdre ... de quoi élaborer quelques belles cuvées avant de baisser le rideau jusqu'à l'année prochaine ...

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 21:21
mai2012_1.jpg   mai2012 2
 mai2012_3.jpg
  mai2012 4

 

Comment dire à coup sur ce qu'est le printemps ?

Et bien le printemps c'est une saison où il est très difficile de prévoir le temps qu'il fera le lendemain … En cela ce millésime fut très ...normal.

Pas facile donc de prévoir des stratégies pour traiter la vigne, les informations sont contradictoires selon leur source, seule l'observation prévaut, à aujourd'hui les parasites restent discrets. Quant à l'herbe, cette météo lui va à ravir.

La fleur est passée maintenant et quelque chose gronde du plus profond de la terre. La nature, devient un immense damier de vert et d'ocre.

La chaleur, attendue pourtant, plombe les corps. Il est plus que temps de palisser, d'attacher les plantiers, de griffonner tant que les tracteurs se faufilent encore encore, d'écimer pour forcer le passage sans abîmer le feuillage et assister à l'envol de la vigne qui passe en peu de temps de jeune arbuste frêle à celui de liane délirante. Où puise t'elle cette énergie ? Il semble que cette intense et soudaine chaleur déclenche cette pousse effrénée, comme si un puissant et lourd moteur s'était soudain mis en marche. Difficile d'imaginer par ces canicules que les racines remontent des profondeurs, la matière et l'eau pour développer ces feuillages exubérants ! C'est pourtant bien ce qui se passe, l'horloge s'emballe, la barque a accosté, les acteurs sont en place ils s'échinent et cherchent un deuxième souffle, la vigne déploie une énergie féroce à construire et porter sa récolte, elle puise pour cela au plus profond du sous-sol, elle a besoin de chaleur et de lumière, elle a besoin de l'été, nous y sommes ...

 

Repost 0
Published by pphilippe - dans chroniques
commenter cet article

Articles Récents