navigation

Images aléatoires

Dimanche 13 janvier 2008 7 13 /01 /Jan /2008 23:26
Le Poinct de la lune pour la taille de la vigne, parcreue et estant en port, sera une année en croissant et l'autre en décours: afin de l'entretenir en bon estat, par les diverses propriétés observées en telle planète. Car puis que par influence céleste, toute couppe de bois, faite lors que la lune croist, produit plus de bois, que quand elle décroist: et au contraire, plus de racine; la vigne par ce moyen est accomodée de ce qu'elle désire, par compensation de différentes facultés, se fortifiant du pied en une année, et se fournissant de rameaux Taille2.gif , en une autre: dont elle se rend capable de fructifier abondamment, et longuement.
Quant au temps; il sera limité par le fonds de la vigne et espèces de ses complants, selon l'adresse du planter. Si la vigne est assise en coustau chaud, de terre maigre et sèche, et composée de races ayans petite mouelle ; sera couppée le plustost qu'on pourra après que ses fueilles seront cheutes : au contraire, le plus tard, celle qui est posée en platte campagne, de terre grasse, humide, et froide, fournie de complant de grosse mouelle. Et où qu'elle soit assise, ne de quelles espèces complantées, tous-jours choisira-on un beau jour pour la tailler, non importuné de froidures ni d'humidités, comme a esté remarqué. Parquoi en un endroit faudra mettre la serpe devant l'hyver, et en autre après. Le plus-tost est limité au mois d'Octobre, le plus-tard en celui de Mars : l'entre-deux sera bon pour les vignes qui sont ès lieux tempétés, dont le plus désirable temps est le mois de janvier : pourveu qu'il souffre le travailler. Ceci est tout asseuré, que la taille primeraine, faicte en la montée de la lune, cause abondance de bois aux vignes : et la tardive en sa descente, au contraire, n'en faict produire que bien peu. L'observation de ces deux contrariété est du tout nécéssaire. Car par le premier moyen, on remédie aux vignes lan-guissantes ; et par le second , aux trop abondantes en bois : dont les unes et la autres se perdent, bien que par contraires chemins, mais par là sont-elles remises en estat de bien fructifier. A ceste-là donnant vertu et force, la taille avancée, pour lui faire produire du bois, dont elle a faute : et à ceste-ci, la retarde, lui rabbatant son trop d'orgueil et luxure qui la surcharge en rameaux, l'empeschant de fructifier, par y employer toute sa substance. Et ce en lui faisant vuider en larmes telle sur-abondante humeur, qu'en grande quantité l'on void distiller au printemps. Ne craidrés donques d'user de ces remèdes autant longuement que vos vignes le requerront : assavoir, deux, trois, quatre ans de suite, et en somme jusqu'à ce que verrés y avoir de l'amendement. Aussi noterés ceste maxime générale ; que plustost la vigne est taillée, plus elle jette de bois. Et au plus tard, plus de fruict. ( Olivier de Serre (1539-1619) - Le théatre d'Agriculture et mesnage des champs )
Par pphilippe - Publié dans : histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés